Aller au contenu. | Aller à la navigation

bibliothèques de Verviers

Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Culture / bibliothèques de Verviers / Idées de lectures / Suggestions / La pensée extrême, de Gérald BRONNER

La pensée extrême, de Gérald BRONNER

[suggestion] Sociologie

Spécialiste des questions de croyances collectives, Gérald Bronner réédite ici un ouvrage publié il y a 7 ans, mais qui s’avère plus que jamais indispensable à la compréhension de l’actualité. Dans un langage clair, avec des exemples parlants et les nuances justes, il démontre que l’apparente “folie” des actions extrêmes (du collectionneur compulsif au terroriste, via l’adhérent de secte) ne relève pas du trouble mental, mais qu’il faut les lire comme l’aboutissement d’une pensée très cohérente. Le terroriste n’est pas un délirant, ni un désespéré (rendre la société coupable de ses actes est une erreur qui profite aux extrémistes).

Pour reprendre les termes de l’auteur, l’extrémiste est une personne qui “adhère de façon inconditionnelle à une croyance inconditionnelle en un énoncé faiblement transsubjectif”. Cette personne n’éprouve aucun drame cornélien: elle tient le discours auquel elle adhère comme seul vrai, le reste n’est qu’opinion mensongère produite par l’Ennemi. Elle se rend mentalement étanche à toute valeur concurrentielle (dont le prix de sa propre vie), son unique volonté est de prouver l’absolue véracité de ce discours unique, a fortiori si celui-ci n’est guère partagé parmi “les autres”. Bronner envisage quatre arguments dont se nourrit l’adhésion extrême: l’endoctrinement progressif, où la flatterie endort la vigilance critique; l’environnement cognitif, où le groupe d’adhérents s’autoconsolide; la frustration, qui crée le désir de notoriété; et le sentiment de la révélation, du dévoilement, où l’adhérent, jusque là dans l’instabilité et le doute, croit avoir accès à une vérité transcendantale, lumineuse et qui résout tout.

Si la définition vaut pour diverses formes de pensée extrême, l’actualité nous reporte surtout à celle du terroriste: au final, à la différence du monomaniaque collectionneur, mais à l’instar de certains adeptes de sectes violentes, ses actes sont sociopathes, et c’est ce qui soulève notre indignation. Reste à savoir, pour ceux qui assistent à ce processus chez un proche, comment l’en sortir: ici, Bronner ne peut qu’émettre des propositions dont il reconnaît le caractère hasardeux, long et délicat…

Cette lecture nous permet aussi de considérer autrement les arguments en tous sens du battage médiatique qui se réitère (jusqu’à l’usure?) à chaque passage à l’acte.

 


[Une suggestion de Suzanne]

 

Actions sur le document


ATELIERS CRÉATIFS
2e mercredi du mois à 14h à Ensival

4e mercredi du mois à 14h à Verviers
6-12 ans, gratuit sur réservation


CLUB CITOYEN
Tous les 2 mois à 17h30
Adultes, gratuit


CLUB LECTURE ADOS
4e vendredi du mois à 17h
12-18 ans, gratuit, inscription souhaitée
[épisodes précédents]


CLUB MANGA
4e samedi du mois à 10h30
à partir de 14 ans, gratuit


FORMATIONS EPN
Voir calendrier
Gratuit sur réservation


HEURE DU CONTE
1e mercredi du mois à 14h
3-12 ans, gratuit, inscription souhaitée


JEUX DE SOCIÉTÉ
3e mercredi du mois à 14h
6-26 ans, gratuit


PETIT DÉJEUNER PHILO
Tous les 2 mois à 10h15
Adultes, 3€ sur réservation


TABLES DE CONVERSATION
Anglais : 1e vendredi du mois
Français langue étrangère : 4e mardi du mois
à 12h30
Tout public, gratuit, inscription souhaitée

 

Portlet de texte statique
Portlet de texte statique
Portlet de texte statique