Information

Retrouvez les dernières mesures prises pour limiter la propagation du Covid-19 sur www.verviers.be/covid-19

La vie vagabonde / Lawrence Ferlinghetti

Suggestion : carnets de route 1960-2010

Lawrence Ferlinghetti s’est éteint à l’âge de 101 ans en février dernier. Il aura vécu plus d’un siècle aux Etats-Unis et à travers le monde. Ce monde qu’il ne cessera d’arpenter par les moyens de transports les plus divers, seul, en famille ou en compagnie d’ami·e·s.

Poète, peintre, éditeur, il créera la très renommée librairie “City Lights” à San Francisco. C’est lui qui fera connaître la “beat generation” en publiant les écrits d’Allen Ginsberg, Jack Kerouac ou William Burroughs. S’engageant politiquement chaque fois qu’il le juge nécessaire, Ferlinghetti prendra part au débarquement de Normandie, rencontrera Fidel Castro lors de la crise cubaine ou prendra position lors de la révolution au Nicaragua. Il connaîtra une existence hors normes, partagée entre la vieille Europe de ses origines (son père était un émigré italien), où il vécut une partie de sa jeunesse, et les Etats-Unis, sa véritable patrie.

Ces récits de voyages, traduits en 2019, nous font découvrir un écrivain exceptionnel. Ses descriptions, à la fois très vivantes et pourtant très dépouillées, de paysages ou de la vie quotidienne des habitant·e·s des régions qu’il visite sont toujours pittoresques, pleines d’humanité et de couleurs. Toujours, il s’engagera au côté des plus démuni·e·s. Toujours, il cherchera à mettre la culture en exergue. Ces pérégrinations vont aussi à la rencontre d’écrivain·e·s ou artistes locales·locaux, l’auteur se faisant des ami·e·s partout où il va. C’est ainsi qu’il rencontrera Pablo Neruda, Octavio Paz et bien d’autres, en organisant ou en participant à des rencontres poétiques, des lectures publiques. Cette vie d’errance le mènera à découvrir la plupart des pays du bassin méditerranéen, mais aussi d’Amérique latine, la Russie et son transsibérien, l’Australie ou Hawaï. Et comme ces voyages couvrent une cinquantaine d’années, le lecteur ou la lectrice peut suivre l’évolution des régimes politiques dans les différents pays visités, entre autres l’Allemagne de l’Est, avant et après la chute du mur de Berlin.

Présenté comme un journal de voyage, cet ouvrage est bien plus que cela, tout y est poésie et de nombreux dessins de l’auteur émaillent le texte.

Une vie dans un siècle…

(Colette)

 

Actions sur le document